PROJET NOVILLE

2010 – 2011 Premiers travaux exploratoires sur le site

Petrosvibri SA a obtenu en 2010 l'autorisation d'entreprendre des travaux de forage exploratoire à partir du territoire de Noville (VD). Fort de ce permis, l’entreprise lance une première campagne de sondage qui durera jusqu’en 2011. 

Cliquez pour en savoir plus

Ces travaux ont été menés en étroite collaboration avec les autorités communales ainsi qu’avec les services cantonaux concernés. De même, l’entreprise a respecté ses engagements envers les Services de l’Etat, les habitants de la commune et les associations de protection de l’environnement. L’impact sur le paysage a notamment été de courte durée avec le démontage de la tour de forage et des installations mobiles dès la fin des sondages.

Les prélèvements effectués en profondeur ont fait l’objet d’investigations détaillées. L’analyse des résultats a permis de conclure à la présence de gaz naturel dans trois horizons géologiques différents, sous forme de gaz conventionnel et non conventionnel. Pour cette dernière catégorie, il semble que ce gaz se trouve sous forme « de gaz piégé dans des grès serrés » en raison d’une faible perméabilité des roches. 

Les premières conclusions sont optimistes : qu’il s’agisse de gaz conventionnel ou non, les quantités potentielles et la faisabilité économique de sa récupération semblent répondre aux attentes. 

LE SITE DE NOVILLE: UN DEFI D'INGENIEUR

  • Longueur du forage: 4'298 mètres
  • Profondeur: 3'535 mètres

ETUDES COMPLEMENTAIRES

Lancées en 2013, des analyses complémentaires devraient valider les premières hypothèses. Elles consistent notamment à vérifier les données sismiques récoltées, à étudier précisément les méthodes de récupération du gaz naturel et à évaluer le potentiel géothermique des ressources énergétiques découvertes.

Cliquez pour en savoir plus

Compte tenu des travaux préalables, cette seconde campagne se limite à une série de mesures en vue de clarifier les conditions d’une exploitation potentielle. 

Une période de 18 à 24 mois sera nécessaire pour déterminer la suite donnée à ce forage exploratoire.

En cas d’issue favorable, l’exploitation de gisements d’hydrocarbures dans la région lémanique constituerait un atout précieux pour la Suisse occidentale. Sa mise en œuvre bénéficierait des dernières technologies à disposition avec une attention toute particulière apportée à la protection de l’environnement.